La France, championne de la taxation

Sommes-nous désormais le pays où les valeurs mobilières sont le plus lourdement taxées ? Depuis le 1er janvier 2013, l’imposition des revenus de l’épargne en France est alignée sur celle des revenus du travail.

Les intérêts de la plupart des produits de placement – livrets bancaires fiscalisés, obligations, comptes à vue et à terme… – ainsi que les dividendes sont désormais soumis d’office au barème progressif de l’impôt sur le revenu, sans possibilité d’option pour un prélèvement forfaitaire ­libératoire.

 

La suite dans les Echos

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s